Chimie Verte

Que sont les composées chimiques allélopathiques ?

« Allélopathie » est un terme créé par le Prof. Hans Molisch en 1937 qui étudia les interactions positives ou négatives entre plantes ou microorganismes. Ce sont des mollécules biochimiques produites par les plantes, ou d’autres organismes, qui leur permettent d’interagir avec leur environnement et les autres espèces comme les autres plantes, les insectes, les micro-organismes et même les animaux dont les humains. On parle dans ce dernier cas plutôt de phytoncides, qui font l’objet de recherches depuis de longues années.
En effet, certains praticiens russes préconisaient des bains de forêt pour lutter contre certaines maladies, comme le cancer. Cet effet des phytoncides des arbres sur les lymphocytes NK mais aussi sur le stress a été mis en lumière ou suggéré par plusieurs études dont celles de Qing Li (2006, 2009) ou de W-W. Cheng (2009).
oils
Mais certains composés ont aussi des propriétés antioxydants (Abe T., 2008), antimicrobiennes, antifungiques (M. Nagaki, 2011), anti-algues (Wu X, 2013) et antibactériennes (Basile A., 2000), tandis que d’autres vont au contraire renforcer l’activité bactérienne, l’action symbiotique ou la réponse immunitaire des plantes. Ces interactions, positives ou négatives, sont dites allélopathiques : les composés chimiques impliqués, des métabolites secondaires, peuvent être des flavonoïdes, des acides phénoliques, des terpénoïdes, des alcaloïdes…(source : http://www.societechimiquedefrance.fr/produit-du-jour/dialogue-chimique-plantes-microorganismes.html).
Les phytoncides également composés allélopathiques comme certains antibiotiques, marasmines ou kolines, vont avoir un rôle à jouer dans la pharmacopée de demain.
Comme le souligne Narwal responsable à ce jour du journal scientifique sur le sujet « Allelopathy Journal » (http://www.allelopathyjournal.org/), les composés allélopathiques représentent un champ de recherches relativement récent qui permettra de tendre vers une agriculture (agroforesterie, sylviculture, et autres incluses) réellement durable en augmentant les gains de production tout en réduisant les impacts négatifs liés aux herbicides (anti-germination voir R.M. Shankar, 2014) et pesticides. Ce qui laissera des sols sans pollution pour les générations futures.
GElogo2

Ce sont ces aspects « durables » et « produits de la nature » qui nous ont motivé à lancer Green Extracts en collaboration avec une entreprise biotechnique japonaise. Nous employons des plantes locales comme le bambou, bien connu pour ses composés allélopathiques herbicides (Chou, 1982), le cryptomère, le hinoki (cyprès Japonais) … et un procédé d’extraction à eau sous critique breveté. Uniquement l’eau comme solvant !

Sources :

  • « Allelopathic research of subtropical vegetation in Taiwan II. Comparative Exclusion of Understory by Phyllostachys edulis and Cyptomeria japonica.”, Chou, Chang-Hung and Chi-Ming Yang, Journal of Chemical Ecology Vol. 8, No. 12 (1982): 1489-1507.
  • « Antibacterial and allelopathic activity of extract from Castanea sativa leaves » ; Basile A and All ; Fitoterapia ; 2000 Aug, 71 Suppl 1:S110-6.
  • « Phytoncides (Wood Essential Oils) Induce Human Natural Killer Cell Activity »; Qing Li, Ari Nakadai and All ; Immunopharmacology and Immunotoxicology ; 2006, Vol. 28, No. 2 , Pages 319-333.
  • « Antioxidant effects and antimicrobial activites of phytoncide » ; Abe T. and All, Biocontrol Sci. ; 2008 Mar ;13(1):23-7.
  • « Neuropharmacological activities of phytoncide released from Cryptomeria japonica » ; W-W. Cheng and All ; J Wood Sci ; 2009 Aug ; 55:27–31.
  • « Effect of phytoncide from trees on human natural killer cell function »; Li Q, Kobayashi M and All ; Int J Immunopathol Pharmacol.; 2009 Oct-Dec ; 22(4):951-9.
  • « Antibacterial and antifungal activities of isoprenoïds » ; M. Nagaki and All ; 2011 ; Transactions of the Materials Research Society of Japan ; 36[1] 55-58.
  • « Effects of allelochemical extracted from water lettuce (Pistia stratiotes Linn.) on the growth, microcystin production and release of Microcystis aeruginosa » ; Wu X. and All; Environ Sci Pollut Res Int.; 2013 Nov ; 20(11):8192-201. doi: 10.1007/s11356-013-1783-x. Epub 2013 May 8.
  • « Effect of Allelochemicals from Leaf Leachates of Gmelina arborea on Inhibition of Some Essential Seed Germination Enzymes in Green Gram, Red Gram, Black Gram, and Chickpea » ; R.M. Shankar and All ; International Scholarly Research Notices ; Volume 2014, Article ID 108682, 7 page.